Pour toutes les filles et femmes lesbiennes, bisexuelles, bi-curieuses ou juste curieuses
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai lu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: J'ai lu...   Dim 11 Mar - 11:45

Ce sujet s'adresse à celles qui, comme moi, aiment lire, aiment la littérature (et je ne dirai pas "la bonne littérature" car pour moi c'est un pléonasme... Marc Lévy & co n'étant pas, de mon point de vue, de la littérature). Pour en parler, partager ses auteurs et livres préférés, peut-être même faire des comptes-rendus... Je vais me lancer pour vous encourager avec un livre qui m'a marquée :

Brokeback Mountain d'Annie Proulx (VO).

Selon une bonne habitude (ou mauvaise, c’est selon le point de vue) que j’ai depuis toujours, j’ai lu le livre avant de voir le film. Le Secret de Brokeback Mountain est sorti il y a déjà quelques années, mais je n’ai jamais trouvé l’occasion, ni le partenaire pour le regarder. Faut dire que mes amis masculins étaient, bizarrement, fort peu intéressés par cette idée (et j’avais trop peu d’amies), donc, comme ça me déplaît de me coller seule devant un film, j’ai laissé tomber. Une petite curiosité restait quand-même tapie quelque part ; je me demandais comment avait été construit le rapprochement entre les deux personnages, sujet qui est quand-même assez délicat à traiter.

Alors l’autre jour, quand je suis tombé sur le bouquin à la bibliothèque, vous pensez bien que je me suis jetée dessus. C’est, au fait, une nouvelle (short story) plutôt qu’un roman, écrite par Annie Proulx et ne dépassant pas une cinquantaine de pages, qui a dû être publiée à part des autres nouvelles de l’auteure tout simplement suite à la sortie du film.

Quelle est l’histoire ? Dans les années 60, au Wyoming, USA, deux jeunes cowboys trouvent du travail pour l’été sur Brokeback Mountain. L’un, Ennis Delmare, doit établir un campement, gardera les provisions, préparera les repas et aidera à garder les moutons pendant la journée. Le soir, le troupeau doit remonter sur la montagne et sera gardé par Jack Twist. Ce dernier n’a pas le droit de faire du feu, pour que les coyotes ne le sentent pas et puissent approcher (et se faire tuer), fait qui a son importance dans la suite de l’histoire. En effet, Jack aura vite marre de se les cailler là-haut et commencera à pester chaque fois qu’il doit y retourner. Ennis propose de changer les rôles mais, un soir où la beuverie s’est trop prolongée pour pouvoir remonter, il reste dormir au campement et même, à cause du froid, dans la tente de Jack. Et là, évidemment, ce qui doit arriver arrive. Le moment m’a un peu déçue par sa brusquerie, mais, en réfléchissant, c’est le meilleur choix stylistique. Il exprime la violence du désir, son caractère incontrôlable causé par l’alcool, la surprise et la réaction brutale d’Ennis devant l’expérience homosexuelle qui lui est imposée et à laquelle il cède, finalement, de propre gré. Le lendemain, « without saying anything about it both knew how it would go for the rest of the summer, sheep be damned. »

D’ailleurs, le style peut paraître trop simple, voire maladroit, cru, tout ce qui s’oppose à un style ciselé, recherché. Il est rough, raw comme les cowboys, comme leur façon de parler, comme leurs manières de jeunes grandis dans les fermes de Texas et Wyoming, un peu rednecks, simple comme leur façon de vivre ce qui leur arrive et qu’ils ne comprennent pas.

« You and me can’t hardly be decent together if what happened back there (…) grabs on us like that. We do that in the wrong place we’ll be dead. There’s no reins on this one. It scares the piss out a me. »

Car s’ils se séparent sans se donner d’adresse à la fin de cet été-là, ils se retrouveront quatre ans plus tard et Brokeback Mountain les rattrapera avec une violence qui les emportera sans leur laisser le choix. Tous les deux mariés et pères, ils s’efforceront à continuer leur vie « normale » en essayant en même temps de combler leur soif de l’un pour l’autre. Vivant dans une société ou les homosexuels, même présumés, sont battus à mort, tous leurs choix sont conditionnés par « que penseront les gens ». Jack, plus impétueux, s’en moque, et c’est à Ennis de le tempérer à chaque fois, peut-être même trop.

La fin, douloureuse et poignante, m’a laissé une impression très vive qui a perduré pendant des jours. Avoir vu le film, ensuite, n’a fait que l’approffondir au point où on commençait à me demander si j’allais bien. La tristesse de savoir que des telles choses sont arrivés aussi en réalité, et arrivent toujours, la souffrance des deux hommes, la séparation, le manque torturant de l’autre, tout ça a laissé une empreinte indélébile et a mis Brokeback Mountain en tête de liste de mes livres de chevet, après le Middlesex d’Eugenides.

(copy-paste du blog)


Dernière édition par Esk le Dim 11 Mar - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Dim 11 Mar - 11:46

Middlesex, Jeffrey Eugenides
Annabel, Kathleen Winter


Après Middlesex, j’ai cru que le sujet de l’hermaphroditisme ne pouvait pas être mieux traité. Eugenides en fait le motif central d’une complexe toile tissée autour de Callie/ Cal, narrateur et personnage d’une histoire qui entrelace trois générations pour lier l’amour incestueux des grands-parents au fruit qu’est Cal(lie). Elle est comme une fille, car le médecin, vieux, n’avait remarqué aucun détail hors du commun à sa naissance. À 14 ans, Callie a les cheveux longs derrière lesquels elle se cache, un corps mince et filiforme qui s’entête à ne pas prendre de rondeurs de femme et est amoureuse de sa meilleure amie. Ce n’est qu’après un accident sans gravité qu’on découvre sa nature secrète : Callie est, au fait, plus un garçon qu’une fille. Malgré l’effort du médecin de les rassurer, elle et ses parents, qu’il ne faut qu’une intervention chirurgicale simple et un traitement aux hormones pour qu’elle devienne véritablement ce qu’on croyait qu’elle était, Callie décide d’elle-même de s’enfuir et de renouer avec son côté masculin. Cheveux coupés, elle devient telle qu’on la rencontre au tout début du roman : Cal, un garçon, puis un homme qui se refuse l’intimité avec les autres de peur qu’on ne le considère, comme d’autres fois, un monstre.

ImageC’est une toute autre vision qu’on retrouve dans l’Annabel de Kathleen Winter. Le nouveau-né est clairement hermaphrodite, et clairement il a la moitié des deux sexes : il est impossible à ses parents de choisir ce qu’il est. Dans l’attente d’une solution – et du nom qui viendrait une fois le choix fait –, la mère commence à l’aimer tel qu’il est, un être spécial et unique, et non pas un monstre. Jacintha (quel beau nom, n’est-ce pas ?) s’imagine l’élevant comme une fille, tandis que son père, trappeur, lui ferait l’éducation masculine, l’emmenant avec lui dans les bois. Cependant, Treadway décidera que l’enfant ne peut pas rester ainsi dans l’entre-deux et qu’il sera un garçon – malgré l’avis du spécialiste, qui avait expliqué aux parents que le petit est vraiment, physiquement, entre les deux sexes et qu’on ne peut pas décider médicalement lequel est le sien.

Wayne grandit donc comme un petit garçon, apprenant avec son père tout ce qu’un homme du Labrador doit savoir. Mais il rêve devant le championnat de nage artistique et ce qu’il désire le plus au monde est d’avoir le même maillot de bain qu’Elisaveta Kirilovna. Grâce à sa professeur Thomasina, également amie de sa mère et qui l’avait aidée à accoucher, il se découvre une passion pour le dessin et l’architecture, surtout des ponts. Avec Wally, sa meilleure amie, il en construit un dans le jardin, qu’il essaie de faire ressembler au Ponto Vecchio vénitien. Rideaux, rubans, dessins, feutres, notes de musique – Treadway le trouve indigne d’un garçon normal et le détruit. C’est ce qui cause la rupture entre père et fils, déjà pas très proches. Wayne préférait même avant cet incident la compagnie plus douce et protectrice de sa mère, qui lui permet, dans une certaine mesure, les comportements féminins qui lui viennent naturellement.

C’est également un incident qui fait que Wayne découvre pourquoi il est obligé de prendre autant de médicaments. Contrairement à Callie, il ne fera pas une fugue pour découvrir, loin de la société, ce qu’il est ou ce qu’il veut être – ce sera dans l’intimité de sa chambre qu’il laissera danser l’Annabel qui est en lui.

Je ne vous dirai pas la suite. Elle est touchante, surprenante, poignante, douloureuse. Le choix de Wayne est peu commun et certainement pas facile à vivre, mais, contrairement à celui de Cal, ce choix représente Wayne-Annabel ou Annabel-Wayne sans l’estropier. Middlesex est le livre du combat, du moi face au monde qui l’étiquette de monstre, qui ne comprend et ne cherche pas à comprendre l’individu. Annabel promet, malgré un certain épisode, un avenir plus serein à son personnage, et nous laisse avec une nouvelle vision de l’hermaphrodite : non pas un monstre, un erreur génétique, mais être unique et merveilleux.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Caj38
Revenante
Revenante


Messages : 197
Points : 219
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Jeu 15 Mar - 8:36

Je viens de finir "Une femme avec personne dedans" de Chloé Delaume.

C'est le tout premier bouquin que je lis d'elle (je me prépare au printemps du livre de Grenoble et elle fait partie des invitées). Une vraie découverte, un vrai coup de coeur.

Pourtant du premier abord le style est déroutant ... Je n'ai jamais lu quelque chose de pareil ... des mots qui se suivent, sans syntaxe particulière ... il faut entrer dedans ... un monde qui nous échappe un peu, très intime mais ce qui m'a séduit, c'est le côté poétique de cette écriture.

J'ai adoré, même si le côté très acide, très sombre, très engagé est loin de mon monde, c'est assez sensiblement exposé et on conçoit, il y a même une certaine objectivité, justesse dans cette vision vitriolée.

Bravo pour l'originalité, l'ouverture directe pour un dialogue intime avec le lecteur ! J'adore.

J'en ai dit pour résumer : "C'est perturbant, poétique et acide, mais assez jouissif ..."

Présentation de l'éditeur


Une lectrice se suicide, se changeant en ange annonciateur : Ecris donc ce que tu as vu, ce qui est et ce qui doit arriver ensuite. Au-delà de cet événement et de la culpabilité de la narratrice, le roman est le lieu d'une véritable prise de conscience pour le lecteur : celle de la possibilité réelle d'une identification avec l'auteur-narrateur-personnage. Une identification non pas morbide cette fois-ci, mais romanesque, due à un autre événement tout aussi violent : celui du sentiment amoureux. Car ce livre est un roman d'amour, mettant en scène Chloé, Igor et La Clef, un homme, deux femmes. Et malgré l'ironie et la légèreté, il y a cet aveu tragique : " J'ignorais qu'en aimant on pouvait à ce point perdre son identité ".Parce qu'elle écrit ce qu'elle a vu, ce qui est, mais doit également se pencher sur ce qui doit arriver, l'auteur soumet le lecteur à un quizz lui permettant d'être aiguillé sur l'une des trois fins proposées.

Biographie de l'auteur


Chloé Delaume est née en 1973 à Paris. Elle est l'auteur de notamment Le Cri du sablier (Farrago/Léo Scheer, 2001), La Vanité des Somnambules (Farrago/Léo Scheer, 2003), Certainement pas (Verticales, 2004) et Dans ma maison sous terre (Editions du Seuil, 2009). Elle est actuellement pensionnaire à la Villa Médicis à Rome.

_________________
Combien de bouquets de tulipes se meurent
Dans les cages à double tour fermées de nos cœurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://prosenoire.skyrock.com
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Sam 17 Mar - 19:00

ça m'a l'air très intéressant, bien que le style ne semble pas être ce que je lis d'habitude. mais si un jour je viens au bout de ma pile à lire, je lui donnerai un chance, à ce bouquin
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Caj38
Revenante
Revenante


Messages : 197
Points : 219
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Sam 17 Mar - 21:35

Je suis actuellement en train de lire "Le cœur régulier" d'Olivier Adam qui sera aussi présent pour le Printemps du Livre de Grenoble et en lecture commune sur un forum de littérature, "Cinq petits cochons" d'Agatha Christie.

J'ai toujours en cours le dernier tome du Soldat Chamane également ... pfiou ... ça fait pas mal de livres en même temps Smile

_________________
Combien de bouquets de tulipes se meurent
Dans les cages à double tour fermées de nos cœurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://prosenoire.skyrock.com
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Lun 26 Mar - 19:44

J'en ai tellement que je tiens une liste Laughing
Jane Austen, Pride and Prejudice
Flaubert, Madame Bovary
Sarah Waters, Tipping the Velvet
Les Mages de Sumer (de chaisplusqui)
(recommencé) Anne Rice, L'heure des sorcières
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Valda
Fraîchement débarquée
Fraîchement débarquée


Messages : 7
Points : 9
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Jeu 29 Mar - 19:19

Citation :
Middlesex, Jeffrey Eugenides

câlin (J'ai adoré)

Je viens de terminer deux lectures conseillées par un copain : "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" d'Harper Lee et "Mon antonia" de Willa Cather.
Revenir en haut Aller en bas
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Ven 30 Mar - 20:18

T'es ma nouvelle meilleure amie, toi câlin Tu peux nous en parler un peu, de ces 2 livres ? Le premier, c'est pas "How to kill a mockingbird" par hasard ? Si oui, j'en ai beaucoup entendu parler.
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Valda
Fraîchement débarquée
Fraîchement débarquée


Messages : 7
Points : 9
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Sam 31 Mar - 7:27

Alors oui, c'est tout à fait ça : "How to kill a mockingbird" D'ailleurs, j'aime pas trop la traduction française de mockingbird.. ça sous entend qu'il y aurait un oiseau dans l'histoire, un oiseau qui se moque, une sorte de personnage à part entière. Alors que non, "oiseau moqueur", c'est juste une sorte d'oiseau qui n'existe pas en Europe et les américains l'appellent "mockingbird". Bref..
C'est l'histoire de deux gamins (une soeur et son frère) d'alabama dans les années 30 (donc une Amérique sudiste, raciste et bien pleine de préjugés). Enfin, leur histoire et celle de leur père qui est l'avocat commis d'office d'un noir accusé d'avoir violé une fille blanche.
C'est un très beau roman sur le respect, l'intégrité, et l'égalité entre les hommes.
Le plus intéressant finalement, c'est que l'auteur n'a publié que ce roman.. mais que ce livre est étudié dans presque toutes les écoles américaines ! Autre détail amusant : Dans l'histoire, Scout et son frère (nos deux héros) sont amis avec un petit garçon.. Dans la vraie vie (ce roman est légèrement autobiographique) ce garçon était le fameux futur Truman Capote !
Une dernière chose, ce roman est assez trouble concernant le genre (masculin ou féminin) de Scout (la petit fille). Il faut le lire pour s'en apercevoir, mais moi, il m'a bien fallu 30 pages pour comprendre que Scout est une petite fille.

Le second roman, "Mon antonia", de Willa Cather :
" Orphelin Jim est confié à la garde de ses grands-parents paternels et se retrouve ainsi au Nebraska. Dans le train qui l'emmène, il entend parler d'une famille d'immigrants qui comptent, eux aussi, s'installer à Black Hawk, la petite ville où il descend. Le récit le voit évidemment passer de l'enfance à l'âge mûr."
Très très beau roman sur l'amour/amitié, sur la liberté, la nostalgie et le courage des immigrants qui ont tout quitté pour une vie meilleure en Amérique.
A lire !

Revenir en haut Aller en bas
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Lun 2 Avr - 17:38

Ca ne m'étonne pas qu'ils aient traduit si bien Rolling Eyes J'ai une dent contre les traducteurs qui changent les titres... Mais sinon, il faut que je trouve le temps de lire ce livre, moi aussi. D'ailleurs je vais ouvrir un nouveau sujet sur les piles à lire Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Caj38
Revenante
Revenante


Messages : 197
Points : 219
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Ven 11 Mai - 9:07

J'ai ENFIN terminé la série du Soldat Chamane !

Ben, j'ai bien aimé. Pourtant, il paraît que ce n'est pas la meilleure série de l'auteure, alors je me laisserai bien tentée par une autre ... mais je vais avancer ma pile d'abord Wink

Bonne lecture à toutes !

_________________
Combien de bouquets de tulipes se meurent
Dans les cages à double tour fermées de nos cœurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://prosenoire.skyrock.com
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Ven 11 Mai - 17:47

Ouais, c'est pas la meilleure. Essaie L'Assassin Royal Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Sechmet
Visage connu
Visage connu


Messages : 512
Points : 422
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 22
Localisation : Avachie sur ma chaise

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Sam 12 Mai - 18:21

Je confirme ! C'est une super série, l'assassin Royal (j'ai lu jusqu'au 7ième tome), bien que la fin du sixième soit loooooooooongue, mais looooooooongue... Smile

C'est une histoire très intéressante : on suit la vie d'un bâtard royal... depuis sa petite enfance jusqu'à... ben, je sais pas trop, au juste, mais là où j'en suis, c'est un homme d'âge mûr, et déjà usé par la vie Smile
Vraiment super, il y a de la magie, du suspense... et ça se passe dans un équivalent du Moyen-Âge...

_________________
Que devient un rêve qui se brise ?
Le terreau des rêves à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Sam 12 Mai - 18:58

mais un Moyen-âge original, inventé de toutes pièces, tout comme le pays et la magie qui lui est spécifique (l'Art et le Vif) I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Sechmet
Visage connu
Visage connu


Messages : 512
Points : 422
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 22
Localisation : Avachie sur ma chaise

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Sam 12 Mai - 19:09

Ouioui, bien sûr ^^
Vraiment, c'est à lire...

_________________
Que devient un rêve qui se brise ?
Le terreau des rêves à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Dim 13 Mai - 21:39

J'ai récemment commandé le livre "Pourquoi être heureux quand on peut être normal?" (article et entretien avec l'auteure ici). L'écrivaine a entendu ça de la bouche de sa mère adoptive le jour où elle lui a avoué être lesbienne et heureuse dans son couple, juste avant de se faire mettre à la porte. Le livre est sa biographie et je suis impatiente de le lire...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Caj38
Revenante
Revenante


Messages : 197
Points : 219
Date d'inscription : 12/03/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Lun 14 Mai - 6:17

En effet, ça a l'air intéressant Smile

_________________
Combien de bouquets de tulipes se meurent
Dans les cages à double tour fermées de nos cœurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://prosenoire.skyrock.com
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Lun 14 Mai - 15:43



Il est arrivéééééééééééééééééééééé
Oui, je sais, je sais, j'ai un exposé demain et un partiel après-demain...
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
lily412
Fraîchement débarquée
Fraîchement débarquée


Messages : 30
Points : 38
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 27
Localisation : Dans le Suuuud :)

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Dim 2 Sep - 14:28

Et bien moi je vous conseille Robe de marié de Pierre LeMaitre. C'est un triller à la French mais vraiment bien. A lire absolument !!!
Revenir en haut Aller en bas
Eänwen
Fraîchement débarquée
Fraîchement débarquée


Messages : 40
Points : 42
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 18

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Lun 11 Mar - 21:20

Pour celles qui aiment les livres fantastiques qui partent vers d'autres horizons et qui sont trooooop bien !! Je vous conseillerais Les Chroniques du Monde Émergé qui est déjà assez connu mais vraiment magnifique
Et sinon si un jour vous cherchez un bon thriller,j'ai qu'un seul auteur (qu'une seule :3) Mo Hayder. Cette femme en plus d'être belle (elle est 10 fois plus vielle que moi mais je la trouve magnifique x3); elle écris super bien,enfin pour un thriller il y a pleins d'énigmes et elle gardera le suspens et le mystère jusqu'à la fin.
(d'elle j'ai lu Skin qui est super mais le soir...c'est chaud xD et j'ai commencé à lire Pig Island Very Happy)
Revenir en haut Aller en bas
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Mer 13 Mar - 16:19

J'ajoute ça à ma liste, après les derniers Robin Hobb et les livres de Games of Thrones Laughing Je suis très fan de littérature fantastique I love you

Pour les thrillers je recommande Camilla Lackberg. Je tâcherai de me souvenir de Mo Hayder aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Eänwen
Fraîchement débarquée
Fraîchement débarquée


Messages : 40
Points : 42
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 18

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Mer 13 Mar - 20:21

Eh bien niveau écriture fantastique,Laura Callego Garcia s'en sort plutôt bien (en tout j'ai lu 6 livres d'elle et celui que j'avais pas tant apprécié que ça c'était Idhun )
Ok,j’essaierais de me souvenir
Revenir en haut Aller en bas
Ini
Habituée
Habituée


Messages : 345
Points : 260
Date d'inscription : 12/11/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Jeu 14 Mar - 6:08

Moi j'ai lu Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee qui parle de la lutte pour les droits civiques des noirs aux USA dans les années 60. C'est raconté du point de vue d'une petite fille.

Sinon là j'ai bientôt finit Au secours Jeeves de P.G. Wodehouse. Jeeves est un majordome qui sort sont employeurs d'imbroglio pas possible. Là faut aimer l'humour anglais.

Je n'irais pas donner ma pile à lire car elle ne fait que grossir en permanence.
Revenir en haut Aller en bas
Esk
Aubergiste
Aubergiste


Messages : 1398
Points : 1472
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Dim 7 Avr - 18:14

Il faut qu'on parle de Kevin - Lionel Shriver

Eva Katchadourian écrit des lettres à son ex-mari pour retracer l'enfance et l'adolescence de leur fils Kevin qui, peu avant l'anniversaire de ses 16 ans, a massacré 10 de ses collègues de lycée. Des lettres ressort l'amour qu'Eva porte encore à Franklin, malgré leur relation qui s'est détériorée depuis la naissance de Kevin, dont la mère voit les problèmes (la méchanceté gratuite et très poussée est son passe-temps favori) mais pas le père (Kevin joue devant lui le rôle du petit garçon parfait).
Malgré le fait de connaître la fin - le massacre au lycée - le lecteur parcourt un chemin captivant et de plus en plus inquiétant par les horreurs qui le jalonnent de plus en plus souvent, jusqu'au final qui dépasse tout ce à quoi on s'attendait.
Les passages de tendresse alternent avec une sensation de paranoïa et d'impuissance grandissante face à un fils qui fait tout pour torturer sa mère et face à un mari aveuglé qui est plus près d'envoyer Eva voir un psy plutôt que de remettre en question l'image qu'il a de son fils.
A lire : 10/10
(Le film est bien aussi, mais il perd beaucoup de la complexité du livre, sauf un Kevin encore plus fascinant grâce à Ezra Miller)
Revenir en haut Aller en bas
http://histoiresdemars.wordpress.com/
Marey
Fraîchement débarquée
Fraîchement débarquée


Messages : 14
Points : 14
Date d'inscription : 09/07/2013
Age : 20

MessageSujet: Re: J'ai lu...   Mar 16 Juil - 22:42

Marc behm - La Reine de la Nuit (rivages noirs)


 C'est l'histoire d'Edmonde Kerrl, une jeune fille qui apprend l'amour avec sa meilleure amie. Très cultivée (son père étant fan de théâtre), elle est intelligente et déterminée. Vers ses 17 ans, elle s'engage dans le parti nazi sans trop savoir à quoi s'attendre. Toute l'histoire se base là, la montée du nazisme et ses expériences lesbiennes (qui sont plus ou moins détaillées, mais très intéressantes je trouve). Elle se retrouve plus ou moins ballotée dans ce monde étrange qu'est le nazisme avant son accession au pouvoir. Ca donne une vision très différente de leurs membres (Hitler n'était pas seul ! L'embrigadement est intéressant), de voir comme elle se laisse emmener dans ce monde sans pour autant en partager les idéaux. Ses actes étant plus basés sur ses sens que sur une morale profonde (bien qu'elle en ait une, malgré tout), son homosexualité est à la fois une bizarrerie et en même temps totalement assumée de sa part, la rendant tout à fait "tolérable" aux yeux de chacun, je pense (sauf certains épisodes de sa vie, plus sombres à ce sujet ..).

 J'ai eu un peu de mal à faire ce résumé étant donné que j'ai lu ce livre il y a un bout de temps déjà (j'en ai lus beaucoup entre temps) mais je l'ai vraiment adoré sous toutes ses formes. Je le recommande. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai lu...   Aujourd'hui à 6:07

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai lu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'auberge des filles :: La bibliothèque :: Littérature-
Sauter vers: